L’aquatique – bref historique

Cette méthode existe depuis 40 ans et est née au Canada. Elle se développe depuis quelques années en Europe , chez nous, car elle offre une activité physique avec un aspect récréatif.

On s’adapte aux capacités de chacun et chacune, aux besoins pour vivre au mieux la grossesse, l’accouchement et les suites.

Idées inspirées de la formation de J Georges et C Renier

Propriétés bénéfiques de l’eau

La pratique d’exercices physiques encadrés dans le milieu aquatique offre nombre d’effets positifs, tant pour la femme enceinte que pour le foetus. En voici quelques-uns:

Chez la femme enceinte

  • Meilleur équilibre et statique,légereté du corps
  • Surfaces articulaires moins comprimées, dos soulagé
  • Douleurs musculaires atténuées par allongement et l’assouplissement des ces derniers.
  • Flottaison par la respiration et relaxation, sensation agréable
  • Pression hydrostatique (soutien du corps et massage par l’eau)
  • Résistance hydrodynamique (forme du corps modifiée), meilleure posture
  • Température de 30-32°c offre bien-être, calme relâchement musculaire et donc plus de facilité à la mobilisation.
  • Respiration meilleure (expiration atténuée et volontaire et apport en O2 augmenté pour la maman, le fœtus et le placenta.
  • Effet cardiovasculaires (diminue la tension, les œdèmes et effets positifs sur varices et hémorroïdes)
  • Endurance physique donc bonne fatigue, meilleur sommeil
  • Préventifs : activité sportive avec ses avantages et mouvement ample
  • Effet psychologique important


Chez le foetus

  • La maman qui s’oxygène par une activité physique aura un placenta mieux oxygéné et donc de meilleurs échanges avec le bébé
  • Le futur bébé n’est pas exposé au danger car les excercices sont modérés
  • Le bébé découvre aussi des sensations différentes par des autres mouvements de sa maman.